Au sein du mouvement des Grands Frères Grandes Soeurs, nous croyons que tous les enfants devraient avoir la chance d’atteindre leur plein potentiel, en tant qu’individus et citoyens. Nous croyons qu’en changeant le cours de la vie des jeunes, nous pouvons en retour changer le cours de l’avenir de la communauté.
Le Blogue des GFGSC est une plateforme que nous utiliserons pour sensibiliser la population sur les problématiques clés auxquels les jeunes d’aujourd’hui font face. Parfois, nous plaiderons pour notre cause, parfois, nous chercherons à éduquer, informer, poser des questions, mais nous désirons en tout temps susciter la discussion sur les problématiques les plus pressantes qui affectent les générations de jeunes d’aujourd’hui.


lundi 11 mai 2015

Un hommage aux mères canadiennes

« Tu n’es pas parfaite, mais tu es parfaite à mes yeux! »

Ces mots pleins de sagesse que mon fils de 8 ans m’a dits m’inspirent chaque fois que je doute de moi-même, ce qui arrive plus souvent que je n’aimerais l’admettre.
Chez les Grands Frères Grandes Sœurs, nous avons la chance de rencontrer et de travailler avec des milliers de femmes courageuses, magnifiques et étonnantes de partout au pays : des mères. Ces femmes veulent ce qu’il y a de mieux pour leurs enfants. Elles s’inquiètent et se battent pour offrir à leurs enfants le plus de possibilités et compétences possibles pour les encourager à atteindre leur plein potentiel.



Il n'est pas surprenant que les mères s'inquiètent.
L’Indice annuel 2012 de la condition des mères dans le monde publié par l’organisme Aide à l’enfance, dont l’objectif est d’aider à documenter les conditions de vie des mères et enfants de 165 pays, et de démontrer dans quels pays les mères réussissent le mieux, ou font face aux difficultés les plus considérables, le Canada se classe au 19e rang, derrière des pays comme l’Estonie, la Slovénie et le Portugal.

Les plus récentes données du rapport Femmes du Canada de Statistiques Canada indiquent que les mères qui sont sur le marché du travail gagnent en moyenne encore aujourd’hui 25 % de moins, et font, en moyenne, le double des tâches relatives aux soins des enfants et à l’entretien de la maison que les pères. Ce rapport démontre également qu’il y a davantage de diplômés collégiaux et universitaires qui sont des femmes que des hommes.

Pourquoi la condition des mères devrait-elle nous préoccuper?


Fournir aux mères l’accès à l’éducation, des opportunités économiques et des soins de santé maternels et infantiles leur procure, ainsi qu’à leurs enfants, une meilleure chance de survie, de se réaliser et d’atteindre leur plein potentiel. En soutenant les mères et en améliorant leurs conditions de vie, nous avons le pouvoir d’améliorer la vie et le bien-être de nos enfants, et, en retour, de renforcer nos communautés.

Même si elles s’inquiètent et doutent d’elles-mêmes, les courageuses mères de partout au pays cherchent du soutien. Avec l’aide de plus de 27 000 mentors bénévoles, elles offrent de nouvelles possibilités à leurs enfants. Chez les Grands Frères Grandes Sœurs, nous sommes honorés de connaître et de travailler tous les jours avec de telles mères exceptionnelles.

À toutes les mères, nous espérons que vous mettrez de côté le doute et l’inquiétude à l’occasion de la fête des Mères. À tous les autres Canadiens, nous vous invitons à prendre un instant pour encourager les mères de votre entourage qui travaillent sans répit, et à souligner leur apport inestimable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire